Du champagne aux champagnes

 

Du champagne aux champagnes

 

La tradition champenoise veut que les champagnes soient issus d’assemblages de cépages, de lieux de provenance des raisins ou encore de millésimes. Cependant de plus en plus de vignerons et, au final, de maisons font le choix d’aller à l’encontre des canons champenois et montrent la voie.

Effectivement, depuis Dom Pérignon (fin du 17ème siècle), les vins de champagne ont installé un modèle qui représente encore aujourd’hui 95% des expéditions : l’assemblage. Le terroir, habituellement nivelé par le métissage, sort aujourd’hui des coulisses pour s’afficher sur des étiquettes qui se mettent à vanter des crus en insistant sur leurs différences. La géographie champenoise, longtemps indistincte, se décline désormais pour le consommateur en paysages particuliers.

“Jusque dans les années 1870, la Champagne était très semblable à la Bourgogne, raconte Antoine Gerbelle fondateur de la WebTV consacrée au vin Tellement soif. On indiquait sur les bouteilles la provenance des raisins, Aÿ, ou Mesnil-sur-Oger par exemple. Le phénomène actuel trouve ses racines dans cette tradition.”

 

 

Valoriser le terroir

 

Depuis quelques années la culture vigneronne progresse avec des initiatives marquantes telles que celles de champagne Jacques Selosse (le vigneron Anselme Selosse est une référence en Champagne qui forme d’autres jeunes vignerons), champagne Egly Ouriet, Eric Rodez, Agrapart, Fleury et bien d’autres. Mais aussi grâce à la mobilisation des 5 000 vignerons de champagne qui conduisent leurs vignes et vinifient eux-mêmes leurs vins, réunis sous la marque “champagne de vigneron”.

Leur volonté est de valoriser leur terroir, de mettre en lumière leur philosophie et leur différence. De rapprocher le champagne de ce qu’il est à l’origine, un vin.

 

 

 

Qu’en pensent les maisons de champagne ?

 

Tout en respectant l’esprit du champagne, la plupart des maisons parviennent à se distinguer les unes des autres via le marketing, le récit de leur histoire et le style de leurs vins. Ce modèle s’appuie sur l’harmonisation du goût que l’on appelle « goût Maison » permettant un style fixe pour les B.S.A. (Brut Sans Année) : il y a le style Bollinger, le style Veuve Clicquot etc. que l’on peut retrouver n’importe où et n’importe quand.  Cette “personnalité” est construite année après année par le savoir-faire des chefs de cave des maisons, et la qualité de leur vin de réserve.

 

Cependant, certaines maisons n’en font qu’à leur tête. Par exemple : Leclerc-Briant ne fait rien comme les autres. Les vins de la maison sont biodynamiques, végans, peuvent être vieilli sous la mer, contiennent très peu de sucre, ont peu ou pas de soufre ajouté et surtout leur goût évolue selon les millésimes ! “Nous n’avons pas de vin de réserve qui permet traditionnellement de trouver une linéarité du goût selon les années, explique Frédéric Zeimett, son directeur général. Chacune d’entre elle est donc singulière, même si les vins ne sont pas forcément millésimés.”

 

Pour conclure :

 

Vous aimez le champagne? Bonne nouvelle, il se multiplie, se diversifie, se territorialise : il ne faut plus parler du champagne, mais des champagnes. Il y avait déjà des nuances de style, propres à chaque grande marque ; ce sont des différences d’origine qui apparaissent depuis quelques années. L’on parle de plus en plus des “terroirs” de Champagne.

 

Emilie du Vino Social Club pour OenoSpheres

 

Sources :

https://www.lenouveleconomiste.fr/champagne-la-querelle-des-anciens-et-des-modernes/

http://www.champagnedevignerons.fr/Les-champagnes-de-vignerons/Une-marque-collective.html

https://www.lexpress.fr/vin-et-alcool/les-terroirs-sortent-de-l-ombre.html

Crédits photo : Freepik

 

 

Definition du terroir de Champagne

 

Definition du terroir

 

de Champagne

 

 

Savez-vous ce qu’est un « terroir » ? Vous en entendez sans doute parler sans peut-être être sûr de ce que ce terme signifie ?

Le terroir est une rencontre, celle d’un sol et un sous-sol, de conditions climatiques spécifiques (pluie, vent, températures, exposition…) et de la main de l’Homme dans une zone géographique délimitée.

L’INAO définit le « terroir » de la sorte : « le terroir est un espace géographique délimité, dans lequel une communauté humaine, construit au cours de son histoire un savoir collectif de production, fondé sur un système d’interactions entre un milieu physique et biologique, et un ensemble de facteurs humains. Les itinéraires sociotechniques ainsi mis en jeu, révèlent une originalité, confèrent une typicité et aboutissent à une réputation, pour un bien originaire de cet espace géographique. »

 

Zoom sur le terroir champenois :

Le sous-sol de Champagne :

La particularité du sous-sol champenois ? Un calcaire très ancien et unique, dû à une mer tropicale présente il y a 65 millions d’années. En se retirant, cette dernière a laissé dans son sillage des sédiments marins qui se sont transformés avec le temps. On parle à dessein pour les vins de Champagne de « minéralité » et de « salinité », conférées par la craie.

A noter que plus cette craie sera profonde plus les racines de la vignes devront être concurrencées au niveau du sol (par de l’herbe par exemple) pour que ces dernières n’aient d’autre choix que d’aller au plus profond dans sa quête d’eau, et donc de minéraux.

 

Le climat de Champagne :

La fraîcheur des vins de Champagne ne provient pas uniquement du sous-sol mais également du « sur-sol » soit du climat.

Dans cette région, deux climats s’affrontent : continental et océanique. Saviez-vous que le vignoble champenois est le vignoble français le plus septentrional ? Et donc le plus froid. A même de préserver la fraîcheur des raisins, et la finesse des futurs vins. Avec un taux de pluviométrie important (le plus fort des vignobles français) et son ensoleillement concentré l’été le risque de sur-maturité du raisin est assez faible.

La nature étant bien faite, la craie située dans le sous-sol du vignoble champenois, avec son importante porosité, permet une parfaite irrigation de la vigne : essentielle pour absorber le trop plein d’eau et parfait pour lui redonner ce dont elle a besoin lors d’étés trop secs par capillarité.

La région Champagne est une région fortement vallonnée, ses vignobles sont plantés en « coteaux » avec un taux d’inclination pouvant aller jusqu’à 59%. Idéal donc pour ne pas laisser la pluie stagner, idéal également pour que l’exposition au soleil sud-sud-est des vignobles ne chauffe qu’une partie des raisins (pour préserver cette fraicheur constamment recherchée)

 

Les Hommes de Champagne :

Enfin, l’intervention de l’homme et de son savoir-faire est primordiale en région Champagne (à la différence de la Bourgogne par exemple).

Avec un cahier des charges très strict pour les trois appellations (AOC Champagne, AOC Coteaux champenois et AOC Rosé des Riceys), tout est mis en œuvre pour respecter mais aussi sublimer la vigne.

Du choix des cépages à la vendange manuelle en passant par des étapes déterminantes telles que l’assemblage ou le dosage, l’Homme intervient à chaque étape.

Ce climat humide si difficile et propice au développement des maladies est un réel défi que lui lance la nature. Il a su en faire une force et une identité mondialement reconnue.

 

Envie d’en apprendre davantage sur le terroir de Champagne ? Venez vous émerveiller à l’occasion d’un séjour à la découverte des coteaux de Champagne classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2015 !

 

Crédit photos ©Acolyance Vigne, ©Cédric Roblet et ©Emmanuel Goulet

 

La Champagne et son terroir, définition

 

La Champagne et son terroir,

définition.

 

 

Mais qu’est-ce qu’un terroir ?

Vous l’entendez à tout va, sans vraiment savoir ce que cela signifie ? Pour faire simple, il s’agit de la rencontre entre une typicité de sol et de sous-sol, des conditions climatiques particulières – eau, pluie, vent, températures, relief, exposition… – et la main de l’homme dans une zone géographique délimitée.

C’est cet ensemble qui définit la notion de terroir. La magie des terroirs réside dans sa diversité. Zoom sur le terroir champenois :

La particularité de son sous-sol ? Un calcaire très ancien et unique, dû à une mer tropicale présente il y a 65 millions d’années. En se retirant, cette dernière a laissé dans son sillage des sédiments marins qui se sont transformés avec le temps. On parle à dessein pour les vins de Champagne de « minéralité » et de salinité, conférées par la craie.

Mais la fraîcheur des vins de Champagne ne provient pas que du sous-sol !

Le « sur-sol » – entendez le climat – a également son rôle à jouer. Dans cette région, deux
climats s’affrontent : continental et océanique.
Saviez-vous que le vignoble champenois est le vignoble français le plus septentrional ? Et donc le plus froid. A même disons de préserver la fraîcheur des raisins, et la finesse des futurs vins. Avec ses fortes pluies (la plus forte pluviométrie des vignobles français) et son ensoleillement concentré l’été, pas de risque de sur-maturité du raisin. La nature étant bien faite, la forte porosité de la craie permet d’irriguer parfaitement la vigne : essentielle pour absorber le trop plein d’eau de pluie qui noierait la vigne, et parfait pour lui redonner ce dont elle a besoin lors d’étés trop secs.

Il ne vous aura certainement pas échappé que la région est vallonnée et que les vignobles sont en coteaux (jusqu’à 59% d’inclination !). Idéal donc pour ne pas laisser la
pluie stagner. Idéal aussi pour que l’exposition au soleil sud-sud-est des vignobles
ne chauffe qu’une partie des raisins (toujours cette quête de fraîcheur…).

Enfin, l’intervention de l’homme et de son savoir-faire est primordiale dans cette région. Avec un cahier des charges très strict pour les trois appellations (AOC Champagne, AOC Coteaux champenois et AOC Rosé des Riceys), tout est mis en œuvre pour à la fois respecter et sublimer la vigne. De la vendange manuelle au choix des cépages en passant par la typicité des vins, l’Homme intervient à chaque étape. Ce climat humide si difficile et propice au développement des maladies est un réel défi que lui lance la nature. Il a su en faire une force et une identité mondialement reconnue.

 

Vous souhaiteriez en apprendre davantage ? Contactez-nous pour venir découvrir le terroir de Champagne directement en Champagne, nous vous organiserons une expérience sur-mesure à la découverte des Coteaux, Maisons et Caves classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2015 !

Crédit photos ©Emmanuel Goulet & ©OenoSpheres