Definition du terroir

 

de Champagne

 

 

Savez-vous ce qu’est un « terroir » ? Vous en entendez sans doute parler sans peut-être être sûr de ce que ce terme signifie ?

Le terroir est une rencontre, celle d’un sol et un sous-sol, de conditions climatiques spécifiques (pluie, vent, températures, exposition…) et de la main de l’Homme dans une zone géographique délimitée.

L’INAO définit le « terroir » de la sorte : « le terroir est un espace géographique délimité, dans lequel une communauté humaine, construit au cours de son histoire un savoir collectif de production, fondé sur un système d’interactions entre un milieu physique et biologique, et un ensemble de facteurs humains. Les itinéraires sociotechniques ainsi mis en jeu, révèlent une originalité, confèrent une typicité et aboutissent à une réputation, pour un bien originaire de cet espace géographique. »

 

Zoom sur le terroir champenois :

Le sous-sol de Champagne :

La particularité du sous-sol champenois ? Un calcaire très ancien et unique, dû à une mer tropicale présente il y a 65 millions d’années. En se retirant, cette dernière a laissé dans son sillage des sédiments marins qui se sont transformés avec le temps. On parle à dessein pour les vins de Champagne de « minéralité » et de « salinité », conférées par la craie.

A noter que plus cette craie sera profonde plus les racines de la vignes devront être concurrencées au niveau du sol (par de l’herbe par exemple) pour que ces dernières n’aient d’autre choix que d’aller au plus profond dans sa quête d’eau, et donc de minéraux.

 

Le climat de Champagne :

La fraîcheur des vins de Champagne ne provient pas uniquement du sous-sol mais également du « sur-sol » soit du climat.

Dans cette région, deux climats s’affrontent : continental et océanique. Saviez-vous que le vignoble champenois est le vignoble français le plus septentrional ? Et donc le plus froid. A même de préserver la fraîcheur des raisins, et la finesse des futurs vins. Avec un taux de pluviométrie important (le plus fort des vignobles français) et son ensoleillement concentré l’été le risque de sur-maturité du raisin est assez faible.

La nature étant bien faite, la craie située dans le sous-sol du vignoble champenois, avec son importante porosité, permet une parfaite irrigation de la vigne : essentielle pour absorber le trop plein d’eau et parfait pour lui redonner ce dont elle a besoin lors d’étés trop secs par capillarité.

La région Champagne est une région fortement vallonnée, ses vignobles sont plantés en « coteaux » avec un taux d’inclination pouvant aller jusqu’à 59%. Idéal donc pour ne pas laisser la pluie stagner, idéal également pour que l’exposition au soleil sud-sud-est des vignobles ne chauffe qu’une partie des raisins (pour préserver cette fraicheur constamment recherchée)

 

Les Hommes de Champagne :

Enfin, l’intervention de l’homme et de son savoir-faire est primordiale en région Champagne (à la différence de la Bourgogne par exemple).

Avec un cahier des charges très strict pour les trois appellations (AOC Champagne, AOC Coteaux champenois et AOC Rosé des Riceys), tout est mis en œuvre pour respecter mais aussi sublimer la vigne.

Du choix des cépages à la vendange manuelle en passant par des étapes déterminantes telles que l’assemblage ou le dosage, l’Homme intervient à chaque étape.

Ce climat humide si difficile et propice au développement des maladies est un réel défi que lui lance la nature. Il a su en faire une force et une identité mondialement reconnue.

 

Envie d’en apprendre davantage sur le terroir de Champagne ? Venez vous émerveiller à l’occasion d’un séjour à la découverte des coteaux de Champagne classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2015 !

 

Crédit photos ©Acolyance Vigne, ©Cédric Roblet et ©Emmanuel Goulet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *